L'utopie de la monoculture

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

L'utopie de la monoculture

Message  Stans le Mar 24 Mar - 17:37

M. Obama est métis noir/blanc.

Les joies du métissage dont il pourrait goûter n'existent que parce qu'il y a des noirs et des blancs. Sinon, la race unique serait métisse et il n'y aurait pas de métissage.

Le multiculturalisme n'existe que parce que des cultures distinctes existent. Si on les marie toutes, de force ou autrement, on obtient une monoculture. Irréaliste, cette vision est parfaitement utopique et même potentiellement totalitaire.

Le multiculturalisme peut être vécu très bien mais par définition, il ne peut concerner tout le monde.

_________________
Bonapartiste et réunioniste !


http://forum-francophone.bbactif.com

Stans
Modérateur

Nombre de messages : 864
Age : 64
Localisation : Bruxelles, département de la Dyle
Date d'inscription : 29/10/2007

Voir le profil de l'utilisateur http://forum-francophone.bbactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'utopie de la monoculture

Message  Roy le Mer 25 Mar - 13:37

Stans a écrit:M. Obama est métis noir/blanc.

Les joies du métissage dont il pourrait goûter n'existent que parce qu'il y a des noirs et des blancs. Sinon, la race unique serait métisse et il n'y aurait pas de métissage.

Tiens ça me rappelle la polémique qui a suivi les propos d'Eric Zemmour il n'y a pas si longtemps,
rappel des faits :

Dans un débat diffusé sur Arte le 13 novembre dernier, et consacré au métissage, Eric Zemmour a évoqué la «négation des races» qui a selon lui succédé à la «sacralisation des races». Et de déclarer à une invitée de l'émission : «J'appartiens à la race blanche, vous appartenez à la race noire». Aussitôt, branle-bas de combat sur le Net.


Polémique sur les races : Eric Zemmour renvoie ses détracteurs à la lecture de Molière.

Le journaliste Eric Zemmour victime de son franc-parler au cours d'une émission de la chaîne Arte, s'est retrouvé, lui aussi la cible de toutes les attaques des "nouveaux bien-pensants".

Avec l'humour qui le caractérise, il répond à ses détracteurs dans le magazine Vendredi.


«Chers amis internautes, si charmants, si délicats, si mesurés, je vous propose de signer une large pétition pour que l’Académie française supprime avec éclat de son dictionnaire le mot race, puisque c’est au nom de ce mot maudit qu’Hitler a fait assassiner des millions d’êtres humains. Et pendant qu’on y est, je propose que soient rayés du dictionnaire les mots religion - coupable des guerres de religion et de l’horrible saint-Barthélémy- le mot nation - responsable des guerres de la Révolution et de l’Empire, les mots égalité et communisme, pas modestes en massacres. On ne dira plus « personne de race noire », mais « personne riche en mélanine »; « homme de race blanche » sera de même proscrit, remplacé par « personne pauvre en mélanine ». La seule utilisation de ce mot honni sera désormais autorisée pour « race humaine », qu’on appelait autrefois espèce humaine. On savait que l’espèce humaine était unique depuis Adam et sa côte, tandis que les Evangiles avaient remis le couvert universaliste : «il n’y aura plus de Juifs, il n’y aura plus de Romains.» Cela ne suffit pas. On inversera
donc le sens des mots espèce et race, pour que la paix soit, qui est le souverain bien. Ceux qui persisteront ainsi à défendre la hiérarchie des races seront des espécéistes.

Par exception, l’usage du mot race sera autorisé pour glorifier le président Obama, que son nom soit sanctifié. Ainsi, Patrick Lozès, président du CRAN, Conseil Représentatif des Associations noires de France, a pu déclarer qu’«Obama est notre président», ce qui prouve que la solidarité raciale - pardon, espéciale- est supérieure à ses yeux énamourés à la
solidarité nationale. Imaginons un odieux président du CRAB, conseil représentatif des associations Blanches, qui déclarerait : Poutine est notre président.
SOS-racisme devra changer de nom: SOS-espécéisme. Jean Baudrillard avait relevé qu’il existait SOS-Baleines et SOS-Racisme, les premiers voulaient sauver les baleines, et les seconds, sauver les racistes, pour conserver leur magnifique sentiment de supériorité morale.

Hitler fondait sa politique criminelle de hiérarchie des races sur des travaux scientifiques qui avaient classé, distingué, hiérarchisé les formes de crânes, de nez et de lèvres. Aujourd’hui, on nie l’existence des races en se fondant sur des travaux scientifiques qui attestent que les êtres humains ont en commun 99% de leur ADN, mais qui redécouvrent des «types biologiques» ressemblant furieusement aux races d’antan. A chaque fois, on fonde un projet politique sur une science qui évolue sans cesse. Laissons les scientifiques dans leurs laboratoires. La race pure était le projet délirant d’Hitler; la religion du métissage est le graal assigné à notre époque. Mais métisser quoi ? Des races! Quelle horreur ! Des espèces, voyons.

Chers amis internautes, précipitez-vous pour voir Les Précieuses ridicules de Molière. Vous adorerez.»

Éric Zemmour

source : http://ericzemmour.blogspot.com/2008/12/polmique-sur-les-races-eric-zemmour.html

Et oui, il ne faut pas confondre race et espèce ; nous sommes tous de l'espèce humaine qui se subdivise en plusieurs races, affirmer qu'untel ou untel est blanc, noir, asiatique, métis, etc... n'est qu'un simple constat impolitiquement correct (on se demande bien pourquoi). Evidement, on confond également classification (classer, définir) avec hiérarchisation (le fait de définir un ordre, 1 premier, un dernier, un bon, un moins bon, un supérieur, un inférieur) ; hiérachiser les races est bien évidement un non-sens.


Le multiculturalisme n'existe que parce que des cultures distinctes existent. Si on les marie toutes, de force ou autrement, on obtient une monoculture. Irréaliste, cette vision est parfaitement utopique et même potentiellement totalitaire.

Le multiculturalisme peut être vécu très bien mais par définition, il ne peut concerner tout le monde.

Tout comme le fait que les hommes soient tous de la mêmes espèces tout en appartenant à des races différentes, les hommes ont (ou devraient) avoir un tronc commun culturel ; par exemple des valeurs comme la vie, les droits de l'homme et de la femme, la démocratie, le respect des autres, etc... devraient faire être universelle, ensuite à chaque culture de se différencier tout comme un homme se différencie de son voisin ; j'aime le riz, pas mon voisin, je suis lyonnais et français mais je ne vis pas tout à fait comme un autre français habitant Fort-de-France, etc...

_________________
Quand un homme a faim, mieux vaut lui apprendre à pêcher que de lui donner un poisson - Confucius -

Roy
Administrateur

Nombre de messages : 1695
Age : 47
Date d'inscription : 23/10/2007

Voir le profil de l'utilisateur http://marcywood.forumpro.fr

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum